Le limoncello

Le limoncello est une liqueur délicieuse à base d’ingrédients simples, mais qui doit être préparée de façon méticuleuse. Avant de révéler le secret de sa recette, il nous semble intéressant de vous en raconter l’histoire.

La liqueur de citron est un produit phare de la côte sorrento-amalfitaine et de Capri, mais on peut désormais le déguster non seulement à travers toute l’Italie, mais à travers le monde. Il est depuis une vingtaine d’année un digestif incontournable en Italie, d’autant plus apprécié en été qu’il se boit bien frais. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, son succès est assez récent et en partie dû à ce facteur.

La recette du limoncello

Origine

Le limoncello étant produit sur toute la côte, les trois villes les plus importantes (Amalfi, Capri et Sorrento) s’en disputent encore l’origine. Selon certains Amalfitains, la liqueur de citron existait déjà dans l’Antiquité, où on cultivait déjà les « pommes d’or ». On dit également que sa recette a vu le jour dans les monastères de la côte, et que les moines la buvaient déjà entre deux prières à l’époque des invasions sarrasines. A Sorrento, en revanche, on s’appuie sur des faits plus récents et plus vraisemblables, en affirmant que la haute aristocratie la servait à leurs illustres invités aux début du 20e siècle.

Vous l’aurez compris, difficile d’en connaître la véritable origine, d’autant qu’aucune de ces versions n’en contredit une autre. Si on ne sait pas exactement où est née la recette originale, on sait cependant de source sûre que le limoncello vient de cette région : un vrai mouchoir de poche qui s’étend sur quelques kilomètres seulement, et où on cultive le citron AOP de Sorrente.

Son succès fait cependant la fierté des habitants de Capri, qui en revendiquent également la recette originale. En effet, si la liqueur connaît un si grand succès aujourd’hui, c’est grâce à un entrepreneur de l’ile, Massimo Canale, qui déposa la marque « limoncello » en 1988, et fut le premier à commercialiser sa production artisanale. On raconte qu’au début du 20e siècle, l’une des pionières du tourisme à Capri, Maria Antonia Farace, cultivait citrons et oranges dans le jardin de son auberge, et servait de la liqueur de citron à ces hôtes. Après la guerre, son fils aurait ouvert un restaurant à proximité de la Villa d’Axel Munthe et fait du limoncello la spécialité de la maison, servi fraîs et préparé selon la recette originale de sa grand-mère. Ainsi nacquit et se répandit le succès du limoncello à Capri et sur la presqu’île, et c’est ainsi que Massimo Canale, petit-fils de Maria Antonia Farace, eut l’idée de développer un petite production artisanale et de déposer la marque.

Aujourd’hui

Quoiqu’il en soit, le limoncello est aujourd’hui produit en quantité industrielle, mais toujours avec comme ingrédient de base le citron AOP de Sorrente, réputé et bu non seulement en Campanie et en Italie, mais dans le monde entier. S’il n’existe pas de recette officielle, le véritable limoncello est toujours préparé avec les « ovales » de Sorrente, ces citrons riches en huiles essentielles et au goût prononcé, dont la terre d’origine représente un facteur déterminant pour la production de sa peau épaisse et parfumée. Le secret du limoncello se trouve en effet dans le zeste des citrons, qui sont récoltés et sélectionnés rigoureusement pour assurer la qualité de la liqueur. La récolte a lieu de février à octobre et s’effectue à la main uniquement, les citrons ne devant en aucun cas entrer en conctact avec le sol. Chaque fabrique détient donc sa propre recette, mais seules les proportions des différents ingrédients changent.

Les ingrédients et la préparation

Si le véritable limoncello possède un goût unique grâce aux citrons de la presqu’île, son succès est désormais national et international, et la fabrication « maison » de liqueur de citron est donc très répandue dans tout le sud de l’Italie et à l’étranger.

Il est difficile de trouver des citrons de Sorrente sur nos marchés, mais si vous désirez vous aussi fabriquer votre propre liqueur, nous vous conseillons de suivre ces quelques règles de base :

  • Les citrons doivent être de bonne qualité et non traités, puisque seul le zeste du citron sera utilisé. De plus, ils doivent être de taille moyenne et leur peau doit être intacte, sans la moindre marque.
  • Les citrons doivent préalablement être nettoyés dans de l’eau froide à l’aide d’une petite brosse.
  • Seul le zeste des citrons doit être utilisé. En effet, la pellicule blanche de la peau rendrait votre liqueur amère : nous vous conseillons donc de le prélever à l’aide d’un économe.
  • C’est pendant l’infusion des zestes de citrons dans l’alcool que sont libérées les huiles essentielles qui donnent tout leur gout à la liqueur. Aussi, sa préparation demande au moins un mois de macération.

Notre recette

Nous avons testé pour vous la recette familiale, avec les citrons du jardin : une vrai réussite ! Avec :

  • 3 kg de citrons de taille moyenne
  • 1 l d’alcool à 90°
  • 1,5 l d’eau
  • 700 g de sucre

nous avons obtenu 2,5 l de liqueur.

Pour commencer, lavez les citrons et prélevez les zestes comme indiqué ci-dessus. Mettez les zestes dans un grand récipient en verre et versez l’alcool. Puis, couvrez le récipient avec un linge et laissez macérer le tout pendant un mois à l’abris de la lumière, en remuant la préparation tous les jours. Pour éviter que l’alcool s’évapore, vous pouvez utiliser un récipient hermétique, un bocal par exemple.

Un mois après, préparez un sirop en faisant bouillir l’eau et le sucre, puis laissez-le refroidir. Versez ensuite le sirop dans le récipient, filtrez et versez le limoncello dans des bouteilles en verre. Nous vous conseillons de le laisser reposer encore quelques jours avant dégustation, de le placer au congélateur et de le boire bien frais. Bonne dégustation !

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>